Le budget de main d’œuvre


Il s’agit d’un extrait de la vidéo de formation.
La version complète est réservée à nos clients.
Cliquez ici pour commander un accès ou connectez-vous si vous en avez déjà un.


Transcription de la vidéo
Aujourd’hui nous allons découvrir comment réaliser un « BUDGET MAIN D’OEUVRE ».

Au préalable, il est important de comprendre ce qui compose un prix de vente.

Lorsque votre entreprise est consultée par un client pour construire son bâtiment, vous lui annoncez le montant des travaux. Le prix englobe 5 familles de dépenses :

La marge : qui correspond à la différence entre ce que le chantier va réellement coûter à votre entreprise et le prix que vous annoncez au client.

L’achat des matériaux : comme le béton, les fenêtres, les cloisons.

Le matériel : comme la location ou l’amortissement d’une grue, de banches ou d’engins de chantier

Les frais de structure : comme la rémunération du comptable, du service information, l’achat du photocopieur etc.

Et enfin, La main d’œuvre : qui correspond à la rémunération des ouvriers qui travailleront sur le chantier.

C’est sur ce dernier poste de dépense que nous allons nous attarder aujourd’hui, car il représente une proportion très importante du prix de vente et qu’il est nécessaire de bien l’estimer dès le début.

Plantons tout d’abord le décor : nous sommes soit en phase d’étude de prix, soit en phase de préparation de chantier. Dans les deux cas, le chantier n’a pas commencé et nous cherchons à savoir à l’avance combien vont nous coûter les ouvriers sur le chantier.

Pour cela, il faut que votre métré opérationnel soit terminé. Vous devez donc connaitre les quantités exactes de chacun des ouvrages que vous avez à réaliser sur le chantier.

Pour vérifier que vous avez bien tout métré, lisez à nouveau le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) qui vous été fourni lors de la consultation. Il vous permet d’avoir la liste exhaustive des taches que vous êtes contractuellement obligés de réaliser.

Une fois cette vérification effectuée, dressez un tableau reprenant poste par poste :

  • La désignation de l’ouvrage
  • Sa quantité
  • Son temps unitaire de réalisation

Mais d’où vient ce temps unitaire ?? Et bien de vos précédents chantiers !

Il faut que vous ayez pris la peine sur un précédent chantier de chronométrer le temps que mettent vos ouvriers pour réaliser un ouvrage similaire à celui que vous voulez estimer maintenant. Il faut donc que vous procédiez à de la chrono-analyse ou à une ventilation des heures par famille d’ouvrage lorsque vous suivez l’avancement de vos chantiers.

Imaginons que vous n’avez pas fait de retours d’expérience sur un précédent chantier. Dans ce cas, adressez-vous à une personne d’expérience, comme un chef de chantier expérimenté, et posez lui la question :

« A ton avis, pour faire 30 mètres linaires de murs d’une hauteur de hauteur 2 mètres 50, combien faut-il de compagnons et pendant quelle durée ? »

Et là, la magie de l’expérience des hommes de terrain va opérer et vous aurez une réponse comme :

« Il te faudra 8 gars, sur une journée de 8 heures »

Et tout est dit : vous avez votre temps unitaire !

Voyons comment l’obtenir :

« 8 gars » multipliés par « 8 heures » nous donne un total de 64 heures

« 30 mètres de murs d’une hauteur de 2 mètres 50 » nous donne une surface de 75 mètres carrés de murs

Donc, il nous faut 64 heures pour faire 75 mètres carrés de mur.

Divisons 64 heures par 75 mètres carrés : nous obtenons le résultat de « 0,85 heures par mètre carré ».

Il s’agit là du précieux « temps unitaire » que vous cherchiez tout à l’heure !

Reprenons donc :

Dressez un tableau listant : « désignation, quantité totale, et temps unitaire ».

Pour chaque ouvrage inscrit à vote CCTP, procédez à la multiplication de sa quantité totale et du temps unitaire de réalisation que vous avez estimé, et vous obtiendrez le nombre total d’heures de votre chantier.

En appliquant ensuite le Taux Horaire Moyen (THM) auquel vous rémunérez vos ouvriers, et vous obtiendrez le budget total de la partie « main d’œuvre » qui constitue une partie de votre prix de vente.

Cela vous sera utile lors de l’étude de prix pour remettre une offre cohérente. Mais ça vous sera également utile pour vérifier le travail de l’ingénieur étude de prix si vous reprenez le dossier après lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.